Published On: lun, Oct 17th, 2016

Côte d’Ivoire | Créateurs et conservateurs de forêts bientôt payés

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Allah Kouadio Rémi, a déclaré vendredi à la tribune des Journées nationales de valorisation de l’agriculture (JNVA) à San Pedro, qu’une politique du gouvernement visant à préserver la forêt ivoirienne va permettre bientôt de payer les personnes qui créent des forêts ou mènent des actions pour les conserver.

« Bientôt nous allons payer ceux qui vont conserver leurs forêts et ceux qui vont créer des forêts », a déclaré le ministre Allah Kouadio, précisant que cela s’inscrit dans la vision du président de la République qui prône « un développement agricole qui cadre avec une agriculture zéro déforestation ».

Selon le ministre, la matérialisation de ce projet est en cours, grâce à des réflexions, échanges et partenariats avec les acteurs de l’agriculture, du secteur privé, notamment les chocolatiers dans le domaine du cacao, « afin que ceux-ci orientent leurs investissements dans l’amélioration du rendement agricole, la préservation et la restauration des forêts ».

Avec ces projets, explique-t-on, « il sera démontré qu’il est possible d’assurer la sécurité alimentaire, garantir le développement économique, et réduire la pauvreté tout en préservant les ressources naturelles ». La Côte d’Ivoire vient de bénéficier de financement de projets pilotes à l’intérieur du pays visant à faire la preuve de la possibilité et l’efficacité de cette politique, a annoncé Allah Kouadio Rémi.

Les JNAVA 2016 ont pour thème, « L’agriculture africaine face aux défis de l’environnement et du développement durable ». De 15 millions d’hectares de forêts au début des années 60 la Côte d’Ivoire abrite de nos jours moins de 3 millions d’hectare de forêt, du fait de la pratique régulière de l’agriculture extensive, des feux de brousse, et des exploitations forestières.

banco

Forêt du Banco

 

SOKNEWS.NET avec AIP

Les + récents