Published On: ven, Nov 11th, 2016

Côte d’Ivoire | Procès Simone Gbagbo: Mme Gbagbo va « comparaître manu militari »

Absente à son procès, Jeudi 10 Novembre, l’ex première dame Simone Gbagbo sera obligée à comparaître « manu militari » devant la cour d’assises si elle refuse de se présenter le 16 Novembre prochain, date de la reprise du procès.

Simone Gbagbo ne s’est pas présentée, ce jeudi 10 novembre 2016, devant la Cour d’Assises d’Abidjan. C’est le constat fait par le président de la Cour, Boiqui Kouadjo, le procureur général, Ali Yéo, la partie civile et le public venu assister à l’audience qui devrait être marquée par le passage des témoins.

« Ce matin, nous avons envoyé des huissiers pour faire venir Simone Gbagbo, elle a refusé de se présenter à la barre », a indiqué Ali Yéo à la demande du président de la Cour.

Après quoi, le juge d’assises a invité à la barre un huissier et l’a commis à la production d’un acte de sommation, assorti d’un procès-verbal, qu’il devra délivrer à l’accusée pour l’obliger à se présenter au tribunal, le mercredi 16 novembre 2016, date de la reprise du procès, à 9 heures. Avant de lever la séance.

« Après sommation, si l’accusée ne se présente pas, le président du tribunal peut décider de la faire comparaître manu militari, à l’instar de Hissène Habré.  Le juge peut aussi estimer qu’il n’est pas nécessaire de la faire venir manu militari, on se contentera de ses déclarations et le procès continuera », a expliqué le procureur général Ali Yéo.

Mme Gbagbo comparaît pour son implication présumée dans des tirs d’obus sur le marché d’Abobo qui ont fait sept victimes femmes et pour sa participation à une cellule de crise qui planifiait et organisait des attaques menées par des milices et des membres des forces armées.

 

SOKNEWS.NET

Les + récents